L’ART DU TAROT

3 - Le Language Optique du Tarot de Marseille

par Alexandre Jodorowsky

L’ART DU TAROT

par Alexandre Jodorowsky

copyright © Alexandre Jodorowsky

LE LANGAGE OPTIQUE DU TAROT DE MARSEILLE

Le TAROT DE MARSEILLE se compose d’une carte (clefs/lames/atouts/arcanes) sans numéro, LE MAT et de XXI cartes numérotées en chiffres romains, appelées ARCANES MAJEURS :

I LE BATELEUR
II LA PAPESSE
III L’IMPÉRATRICE
IIII L’EMPEREUR
V LE PAPE
VI L’AMOVREVX
VII LE CHARIOT
VIII LA JUSTICE
VIIII L’HERMITE
X LA ROUE DE FORTUNE
XI LA FORCE
XII LE PENDU
XIII CET ARCANE REPRESENTE UN SQUELETTE QUI N’A PAS DE NOM
XIIII TEMPERANCE
XV LE DIABLE
XVI LA MAISON-DIEV
XVII L’ETOILE
XVIII LA LUNE
XVIIII LE SOLEIL
XX LE JUGEMENT
XXI LE MONDE

Puis de 40 cartes, les ARCANES MINEURS, qu’il serait plus correct d’appeler COULEURS et divisées en 4 séries : trois numérotées en chiffres romains de I à X et une sans numéro. Les trois premières séries comprennent les BÂTONS, les ÉPÉES et les COUPES. La quatrième : les DENIERS. Enfin une dernière série de 16 cartes appelées HONNEURS ou FIGURES. Une étude correcte des Tarots place les figures dans cet ordre :

– LES VALETS – LES REYNES – LES ROYS – LES CAVALIERS

Donc 78 Lames, ni majeures ni mineures, mais toutes fondamentales.

Dans le TAROT DE MARSEILLE CAMOIN-JODOROWSKY, on trouve dix couleurs, porteuses chacune de multiples significations (auxquelles on doit ajouter de minuscules taches de couleur violette) :

– NOIR – ROUGE – VERT CLAIR – VERT FONCÉ – CHAIR – BLEU CLAIR – BLEU FONCÉ – JAUNE CLAIR – JAUNE FONCÉ – BLANC

On se rend compte que quatre de ces couleurs ne sont pas divisées en "clair" et "foncé". Ce sont le Blanc, le Noir et le Rouge, les trois couleurs de l’Œuvre Alchimique, et la couleur Chair, territoire de l’être humain où s’opère la mutation alchimique.

Le TAROT refuse constamment la symétrie : jamais le côté droit n’est semblable au côté gauche, jamais la partie supérieure n’est identique à l’inférieure. De même pour certaines cartes comme l’AS DE DENIERS, le 2 D’EPÉES, le 8 D’EPÉES, le 2 de BATONS, on s’apercevra en les observant minutieusement que leur apparente ressemblance cache en réalité des dissemblances lorsqu’on les retourne.

A chaque pas l’on découvre de nouvelles " erreurs " qui, par leur répétition systématique, acquièrent un sens. LE MAT, le personnage central de L’AMOVREVX, le personnage du CHARIOT, LA JUSTICE, L’HERMITE, le personnage de l’ARCANE XIII, LE DIABLE, le personnage qui sort par la porte de LA MAISON-DIEV, un personnage du SOLEIL, la femme du JUGEMENT, n’ont que quatre doigts à chaque main ou à l’une d’elles… Il manque un pied à la table du BATELEUR et la moitié d’une colonne et de l’essieu à la roue de LA ROUE DE FORTUNE. Les plateaux de la balance de LA JUSTICE sont d’une taille différente. Le caisson du CHARIOT est enfoncé dans le solet son conducteur n’a pas de boite crânienne complète. Les personnages faisant face au PAPE possèdent des tonsures rouges. La couronne de LA PAPESSE sort du cadre. Le pied de la force pourrait avoir six doigts. Le taureau ou bœuf ou cheval du MONDE n’a pas d’auréole. L’ÉTOILE semble avoir une jambe difforme. La couronne de LA MAISON-DIEV reliée par un trait au corps de l’édifice est moins large que la tour la supportant. Etc.

Le TAROT DE MARSEILLE est dessiné à l’intérieur d’un rectangle qui est un double carré appelé par les alchimistes rectangle de la Genèse ou carré long argenté. Cette figure géométrique nous mène directement au NOMBRE D’OR. Les personnages du TAROT, non limités par ce cadre se perdent au-dessus et au-dessous ; certains, à gauche ou à droite, indiquent l’existence d’un règne invisible, céleste, souterrain, positif, négatif, éternel et infini qui baigne chaque ARCANE.

Il existe une grille géométrique construite de telle sorte que le double carré se trouvant au centre, on rencontre à l’extérieur des références à des cercles et à des rectangles plus grands. On peut donc avancer ici l’existence d’un Tarot invisible de 78 grilles géométriques aussi dissimulées que la signification des 78 Lames visibles.

Il devient alors évident que la carte ayant été créée selon une unité de mesure, des rapports étroits existent entre chaque détail des différents ARCANES.

Ainsi, le bâton du MAT est de la même longueur que le sceptre de L’IMPÉRATRICE, que le sceptre du PAPE, que le bâton de L’HERMITE, que le manche de la faucille de l’ARCANE XIII, etc. La baguette du BATELEUR s’inscrit parfaitement dans la ligne diagonale bleu clair barrant la poitrine de LA PAPESSE. Elle est également semblable aux trois bras de la croix du PAPE, à la flèche de L’AMOVREVX, à la forme rouge s’intercalant entre les deux chevaux du CHARIOT, à la lampe de L’HERMITE, à l’épée du sphinx de LA ROUE DE FORTUNE, etc. On retrouve égalementcette " baguette-étalon " dans les COULEURS et les HONNEURS.

Ce qui confirme bien que les 78 ARCANES ont été créés par un seul esprit, individuel ou collectif, et qu’en aucune façon les 22 ARCANES MAJEURS ne furent ajoutés par la suite comme l’affirment certaines théories.

L’AS DE DENIER entre dans la composition du DEUX DE DENIER. Un de ses cercles s’inscrit à l’intérieur du demi-cercle rouge de L’AS DE COUPE, carte où l’on trouve de nouveau, mais cette fois-ci horizontale et soutenant sept petits arcs, la baguette du bateleur…

Il est alors évident que le TAROT DE MARSEILLE fut conçu sur des Lames transparentes et COMME UN TOUT. Les 78 Lames peuvent s’organiser comme un puzzle pour former un dessin unitaire, un MANDALA dont le centre pourrait bien être l’arcane LE MONDE…

Plusieurs clefs existent qui conduisent à cette VISION UNITAIRE du Tarot. Par exemple, si l’on observe la série de dix EPÉES on remarquera qu’elles vont par deux (2 et 3, 4 et 5, 6 et 7, puis un trio formé des numéros 8, 9 et 10), que les paires contiennent en leur centre des fleurs et les impaires des épées. L’une des leçons du TAROT DE MARSEILLE est de nous montrer qu’il est difficile de parvenir à comprendre les parties sans percevoir l’œuvre comme un tout.

Les ARCANES, leurs possibilités individuelles mises à part, sont en rapport les uns avec les autres, créent des couples, des trios et pour finir des phrases, des poèmes puis des discours entiers.

Nous nous trouvons face à un alphabet optique qui transmet la connaissance non par les sons mais par les figures, les formes et les couleurs… Ce qui n’exclut pas d’ailleurs la possibilité de donner à chaque ARCANE une valeur musicale.

L’ART DU TAROT

par Alexandre Jodorowsky

copyright © Alexandre Jodorowsky








SITE OFFICIEL DE PHILIPPE CAMOIN
"Le Tarot de Marseille, c'est Nous depuis des Siècles"
Copyright © Philippe CAMOIN 1997-2014 Tous droits réservés
Ce site utilise les cartes du Tarot de Marseille reconstruit par Philippe Camoin et Alexandre Jodorowsky.
Copyright des cartes du Tarot Camoin-Jodorowsky © Philippe Camoin & Alexandre Jodorowsky 1997 Tous droits réservés


Toutes ces pages et leur contenu (textes, images, sons, animations et toute autre forme de média) sont protégées de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Toute reproduction est interdite sans le visa de l'auteur. Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites. Les images utilisées dans ces pages sont marquées électroniquement. Contact Webmaster
École de Tarot de Marseille Philippe Camoin: Cours de Tarot, Stages de Tarot, Formation de Tarot à
Aix-en-Provence - Avignon - Bruxelles - Dijon - Fort-de-France - Grenoble - Lausanne - Lille - Lyon - Marseille - Montpellier - Nantes - Nice - Paris - Pointe à Pitre - Saint-Maximin - Strasbourg - Toulouse

Liens amis: Jodorowsky.com - TarotdeMarseile.com - Tarot.info

Visiteurs connectés : 15