Méthode de Lecture du Tarot Philippe Camoin

Une question amoureuse

Envoyer à un ami

Un exemple de tirage pour une question d’amour :

Geneniève, employée de banque

Rappel : Quand une carte est à l’envers, il y a un problème. On tire alors une carte en dessus qui est toujours à l’endroit qui va représenter l’archétype qui soigne le problème.


Question de Geneviève : est-ce que je vais rencontrer le compagnon de ma vie cette année ?

Geneviève tire les cartes suivantes :

Au présent, il y a l’Hermite. Il représente aussi la solitude. Geneviève est seule en ce moment.
Les deux femmes sont à l’envers. Il y a un problème pour Geneviève. L’Hermite représente une crise, un changement de conscience. Elle va passer de L’Impératrice au passé à La Papesse au futur, d’une femme orientée vers la matière à une femme orientée vers la spiritualité. L’Impératrice à l’envers montre que son mental, représenté par l’aigle, est au repos, en sommeil. On peut imaginer que la main bleue de L’Hermite est la même main que celle qui touche l’aigle. L’aigle représente le mental, les pensées, les idées. L’Hermite représente un personnage plus ou moins initié qui va l’aider à se réveiller, pour qu’elle devienne davantage spirituelle.

Que regarde La Papesse et que regarde L’Impératrice ? La carte vers laquelle regarde un personnage, c’est la demande qu’il a, ce qu’il désire, ce à quoi il pense ?

On tire Tempérance et Le Monde. Dans le passé, elle a eu une demande vis à vis de l’ange, Tempérance. Elle a du prier beaucoup pour le changement quand elle avait ses problèmes. Au futur, cette Papesse aspire à une réalisation. Cette réalisation de son vœu semble inéluctable. Le vœu se réalisera. L’Hermite regarde le petit serpent de L’Impératrice et L’Impératrice regarde les serpents de Tempérance. Un être réalisé (l’Hermite) va soigner ses énergies (le serpent). En regardant vers les deux serpents de Tempérance, elle aspirait à la guérison de ces énergies. Les deux serpents représentent à la fois les énergies et à la fois la guérison (c’est le symbole des médecins). De plus le bâton de L’Hermite à la forme d’un serpent. Le serpent représente l’énergie dans la colonne vertébrale. Ces trois symboles ont été placés côte à côte par le Tarot pour nous le faire remarquer.

Pour les experts : L’Impératrice regarde l’ange dans le passé, elle voulait atteindre le stade de l’ange, de l’aide invisible, le but du deuxième cycle de sept. La Papesse regarde le personnage du Monde Au futur, elle aimerait atteindre le stade de la réalisation spirituelle, le but du troisième cycle de sept.

Quelles sont les cartes qui soignent L’Impératrice et La Papesse ?

Nous avons ici la confirmation que ce qui est matériel en elle doit devenir spirituel. L’Empereur devient Le Pape.
Nous voyons ici apparaître deux couples parfaits, L’Impératrice et L’Empereur plus La Papesse et Le Pape, chacun de ces deux couples étant sur la même colonne. Il est clair qu’elle doit passer d’un couple matériel à un couple spirituel.
La notion de couple apparaît deux fois d’une manière fort marquée. Le couple est quelque chose d’important pour elle. Le Tarot confirme toujours deux fois les choses. Deux fois la femme est à l’envers dans un couple ou l’homme, lui, est à l’endroit. Cela veut dire que Geneviève à un problème pour se réaliser en tant que femme. Au passé, le couple Impératrice-Empereur représente un couple humain, temporel, intéressé par la matière. Au futur, le couple Papesse-Pape annonce un nouveau couple, spirituel, basé sur des valeurs plus solides. Un couple humain ne dure qu’un temps.
Geneviève : Mon dernier couple a duré un an et trois mois. (Impératrice-Empereur)
A ce stade du tirage, étant donné le couple Pape-Papesse présent dans le futur proche, on pourrait dire que le Tarot a répondu favorablement à sa question. Le Pape représente le compagnon de sa vie et ils se rencontrent (dans l’année).
On pourrait arrêter le tirage là. Mais il vaut mieux étudier ce que le Tarot a voulu ajouter car il y a sans doute de nombreuses précisions sur ce qu’elle a à comprendre de son inconscient.

À présent, que regarde l’ange de Tempérance ?

Geneviève tire L’Étoile à l’envers. Une carte à l’envers signifie qu’il y a un problème. On tire alors une carte en dessus qui va soigner le problème. Geneviève tire Le Chariot.
Nous avons à présent trois colonnes de deux cartes, symétriques, formant trois couples différents. Le troisième couple est constitué de L’Étoile et du Chariot. Ils forment aussi un vrai couple car ils ont tous les deux des étoiles en haut de la carte. Nous avons encore ici une confirmation de la part du Tarot sur ce que nous avons dit précédemment. Le couple est important pour elle, et à chaque fois, elle a un problème pour s’affirmer en tant que femme. Geneviève intervient et nous confirme que dans le passé, elle a eu déjà deux fois l’expérience du couple. Le Tarot confirme donc que dans le futur, elle va avoir une troisième fois l’expérience du couple (Papesse-Pape), mais que ce couple-là sera spirituel.
Il est important de remarquer que dans chaque couple, c’est la femme qui est à l’envers.
À chaque fois, la carte qui est posée en dessus et qui vient soigner le problème, représente un homme. C’est toujours un homme qui vient soigner son problème. Geneviève a besoin d’un homme pour vivre. C’est le principal message de ce tirage qui est confirmé trois fois.
C’est l’ange (Tempérance), un être ou une énergie invisible qui a fait le passage de la première femme (l’Etoile) vers la deuxième (l’Impératrice). A présent c’est un être réel (l’Hermite) qui va aider l’aider à se transformer en une autre femme plus spirituelle (La Papesse).

Que regarde Le Pape ?

On tire Le Bateleur à l’envers, puis le Jugement et La Justice.
Le Bateleur représente le travail.
Regardons les cartes qui étaient à l’envers depuis le début. Ce sont elles qui indiquent les problèmes qui existent dans la vie de la personne. Il faut y faire un peu plus attention qu’aux autres.
Philippe Camoin : As-tu un problème dans ton travail ?
Geneviève :Oui, on ne sait pas trop comment cela va évoluer, effectivement. Ça peut fermer là où je suis, mais dans un an, dans quatre ans ou bien être transporté à Aix ou à Toulon. Notre société est en train de se transformer avec les autres agences de la même société.
La carte du travail est entourée par de belles cartes. Il y a un bon entourage. Le patron est bienveillant (Le Pape). Ce patron, Le Pape regarde vers son travail, s’intéresse à elle, à ce problème de travail.
Geneviève : Effectivement, je suis déjà passé dans la structure communautaire de la société qui existera par la suite.

A présent que regarde l’Empereur ?

On tire Le Pendu à l’envers, puis l’Arcane XIII et La Lune.

Philippe Camoin : As-tu des enfants ?
Geneviève : Oui, du premier mariage.
Le 1er mariage est représenté par L’Etoile et Le Chariot. Dans le deuxième mariage, sous les cartes du haut, il y a cette énergie de tuer la maternité, de tuer la femme.

Intéressons-nous à présent au premier couple. Considérons qu’elle a compris le problème qu’elle a eu au passé et remettons l’Etoile à l’endroit. Que regarde le Chariot et que regarde l’Etoile ?

Etudions ce premier couple, Etoile-Chariot, avec leur colonne plus la colonne des cartes qu’ils regardent. L’Etoile la représente se tournant déjà vers l’ange (Tempérance) dans son problème du premier couple.

Replaçons l’Etoile à l’endroit puisque le problème de la femme a été compris par Geneviève.

A gauche, nous avons un personnage qui s’en va avec des problèmes (Le Mat à l’envers). Il quitte une femme qui a été enceinte (L’Etoile).
Geneviève : Mon premier mari a été en hôpital psychiatrique après la naissance des deux petits.
Le Mat à l’envers peut effectivement représenter de la folie. Il se dirige vers des animaux. Il y a une involution en retournant vers le monde animal.

Les cartes à gauche du Chariot et de l’Etoile peuvent représenter à quoi pensaient les deux protagonistes de ce premier couple, comme les bulles des personnages d’une bande dessinée. L’Etoile (Geneniève) pensait Le Mat à l’envers. Elle pensait à s’en aller quand elle était avec lui.
Geneviève : Oui, j’y ai pensé pendant des années. J’ai mis des années avant de prendre la décision. Il s’imaginait que je le trompais alors que ce n’était pas vrai.
Le Chariot (le mari) pensait l’Amoureux à l’envers. Dans l’Amoureux, il y a cette notion de choix amoureux entre deux personnes. Quand la carte est à l’envers, cela est mal vécu, il y a de la tromperie amoureuse. Le Mari était obsédé par une jalousie maladive sans fondement et en même temps, il pensait à la tromper. Il la trompait et était obsédé par le fait que sa femme puisse faire la même chose.
Geneviève : Oui, il me trompait aussi.

Intéressons-nous au deuxième couple Impératrice-Empereur qui est synthétisé par les colonnes suivantes, c’est-à-dire la colonne Impératrice-Empereur plus la colonne des cartes qu’ils regardent.

Le deuxième couple qu’elle a fait n’a pas bien fonctionné.
Geneviève : Mon mari mélangeait amour et argent.
En effet, le couple était Impératrice-Empereur, c’est-à-dire un couple très matériel.
Geneviève : Il avait une partie très noire et dangereuse. Il m’aurait mené au tombeau, je pense.
Cela est confirmé par l’Arcane XIII qui veut faucher La Lune, la femme. Il y avait une énergie destructrice en lui pour détruire la femme.
Dans ce couple, l’homme regardait vers Le Pendu à l’envers tandis que la femme regardait vers l’Ange de Tempérance, puis vers l’Hermite une fois le problème résolu. Remettons l’Impératrice à l’endroit.

La femme est à présent attirée par la lumière. Elle (l’Impératrice) tourne la tête vers la lampe de l’Hermite.
Philippe Camoin : Il y a eu un moment dans la séparation où la femme s’est mise à regarder vers les choses de lumière, si l’on peut dire.
Geneviève : En fait, je me suis aperçu qu’il était accroché par terre et que moi, je pouvais m’envoler et qu’on n’avait rien à voir ensemble.
L’homme (l’Empereur) regarde vers le Pendu à l’envers. Il regarde un enfermement. Il était très renfermé sur lui-même.
Geneviève : J’ai toujours été clairvoyante. Quand il est parti de ma vie, j’ai été soulagée. Il était intelligent, mais j’ai du apprendre avec lui à rester moi-même.
Il regarde vers la matérialité (le carré autour du pendu), tandis qu’elle regarde vers l’ange.

Philippe Camoin : N’avait-il pas un noyau homosexuel inconscient ? Car l’Empereur (lui) regarde vers un homme ligoté.
Geneviève : Il s’entendait mieux avec des hommes et préférait travailler avec un homme dans son travail que d’être avec moi. Je sentais qu’il s’entendait super bien avec cet homme-là. Oui, je le réalise maintenant et il me refoulait certainement
Une participante : L’Arcane XIII regarde La Lune. Il veut tuer la féminité. Il y a quelque chose de difficile. Le Pendu et l’Arcane XIII à côté.
Geneviève : En un an, il m’avait quand même tapé 4 fois. Après, j’avais peur qu’il me tue.
Une participante : Tout ça, c’est fini.

Pour conclure, en remettant les femmes et son travail à l’endroit, ce qui est aussi un acte symbolique, on obtient :

Philippe Camoin : Regardez cette femme qui apparaît au futur, par quoi elle est entourée : l’Hermite, le Pape, le Monde. Si tu me dis que tu es clairvoyante, moi, en voyant ces cartes, je te crois tout de suite. Il va falloir que tu regardes tes expériences passées comme si c’était des vies antérieures.
Geneviève : Je suis une femme nouvelle.
Philippe Camoin : C’est pour cela que la dernière carte, la plus à droite, c’est la carte de la renaissance (Le Jugement).

Les problèmes ont été compris. Nous pouvons à présent remettre toutes les cartes à l’endroit. C’est comme un acte de guérison sur son passé.

Pour les experts : Cette femme est clairvoyante. Sur la ligne du haut, il y a La Roue de Fortune tout à gauche et Le Monde tout à droite. On a encore une confirmation qu’une femme nouvelle va apparaître. En effet, ces deux cartes ont en commun la notion des quatre éléments sublimés, devenus vivants. Le sphinx de La Roue de Fortune contient les quatre animaux du Monde, mais dans le Monde, il y a une évolution en plus, et une femme nouvelle apparaît.
Sur une ligne, il faut toujours comparer les deux cartes placés aux extrémités. Sur la ligne du milieu, on passe de l’Amoureux au Jugement. Ces deux cartes sont toujours très significatives, car elles se ressemblent. Dans les deux cas, il y a trois personnages avec un ange en haut. Dans l’Amoureux, les personnages ne voient pas l’Ange. Dans le Jugement, le personnage de droite peut voir l’Ange. Il y a donc une évolution pour Geneviève vers un état dans lequel ce qu’elle appelle sa clairvoyance va pouvoir s’épanouir pleinement. Que nous soyons sûr pour nous-mêmes si les anges existent ou pas n’a pas d’importance ! Ce qui compte c’est ce que le Tarot souligne et les croyances de la personne qui vient consulter. Ici, la personne croit aux anges dans son monde à elle et il faut respecter cela. Le Tarot souligne qu’au passé, un ange essaye de la contacter en envoyant des flèches tandis qu’au futur, il va y avoir une véritable communication avec cet ange. Que cet ange existe vraiment ou soit un produit de son imagination n’a pas une grande importance à ce stade ! Le Tarot dit qu’elle va vivre cela et ce qui compte, c’est qu’elle se sente bien et qu’elle n’ait plus de problème. Elle a le droit de croire à ce qu’elle veut.

Tirage effectué par Philippe Camoin







Copyright © Philippe Camoin
Les Lois Camoin, les Codes Camoin, le diagramme Camoin 3x7, ainsi que la Méthode de Tirage Philippe Camoin ont été copyrightés depuis les années 1997 à 2000.

SITE OFFICIEL DE PHILIPPE CAMOIN
"Le Tarot de Marseille, c'est Nous depuis des Siècles"
Copyright © Philippe CAMOIN 1997-2014 Tous droits réservés
Ce site utilise les cartes du Tarot de Marseille reconstruit par Philippe Camoin et Alexandre Jodorowsky.
Copyright des cartes du Tarot Camoin-Jodorowsky © Philippe Camoin & Alexandre Jodorowsky 1997 Tous droits réservés


Toutes ces pages et leur contenu (textes, images, sons, animations et toute autre forme de média) sont protégées de par les lois françaises et internationales sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Toute reproduction est interdite sans le visa de l'auteur. Toute personne morale ou physique portant atteinte à ces droits s'expose à des poursuites. Les images utilisées dans ces pages sont marquées électroniquement. Contact Webmaster
École de Tarot de Marseille Philippe Camoin: Cours de Tarot, Stages de Tarot, Formation de Tarot à
Aix-en-Provence - Avignon - Bruxelles - Dijon - Fort-de-France - Grenoble - Lausanne - Lille - Lyon - Marseille - Montpellier - Nantes - Nice - Paris - Pointe à Pitre - Saint-Maximin - Strasbourg - Toulouse

Liens amis: Jodorowsky.com - TarotdeMarseile.com - Tarot.info

Visiteurs connectés : 14